Avertissement santé maladie de Lyme
 

Méfiez-vous des tiques !

·        La tique est un petit parasite qui, ancré sur la peau de mammifères, d'oiseaux ou de reptiles, se nourrit de leur sang. Elle peut survivre plusieurs mois dans le milieu extérieur.

·        Les tiques sont souvent dans les fougères, les herbes sèches ou sur les branches basses de conifères ou feuillus, à l’affut du passage d’une proie sous jacent.

·        La tique n'est pas dangereuse en elle-même mais elle peut transmettre à ses hôtes, et notamment à l'homme, des maladies "vectorielles". La plus connue est  la maladie de Lyme.

 

 

Symptômes de la maladie de Lyme :

·        Entre 2 et 32 jours après la morsure de tique, une rougeur apparaît sur la peau : l’érythème chronique migrant. Il s'agit d'un "halo" rouge indolore qui s'étend chaque jour de façon centrifuge (du centre vers la périphérie) alors que le centre s'éclaircit. Son diamètre peut varier de trois à plusieurs dizaines de centimètres. Il disparaît en quelques semaines et peut passer inaperçu.

·        Devant ce tableau, consulter rapidement un médecin pour le traitement antibiotique, qui est très efficace.

·        Sans traitement en temps voulu, d’autres atteintes, plus handicapantes (neurologiques, articulaires, cardiaques) sont à craindre dans les mois suivant la morsure de tique.

 

Mesures de prévention contre les tiques :

·        Porter des vêtements couvrants au niveau des jambes, des bras et du cou quand on se balade dans des zones à risque notamment en forêt. (pantalon dans les chaussettes !)

·        Utiliser un répulsif d’insectes sur les bras et au niveau du cou.

·        Au retour de promenade, inspecter ses bras, ses jambes, surtout au niveau des creux et plis, mais aussi la nuque et le cuir chevelu. On cherche un petit point brun, la tique, ou une tache rouge qui correspond au point de morsure.

·        Si on trouve une tique, il faut l'extraire le plus rapidement possible en la prenant au plus près de la peau grâce à une pince (tire-tique disponible en pharmacie) sans oublier la tête. Ne pas utiliser d’alcool ou d’éther, car la tique

            « agressée » rejette ses microbes.

            Une fois retirée, et si la tique est restée en place moins de 36 à 48 h, peu de risque d’être contaminé.